Présentation

« Comprendre les maladies infectieuses pour mieux les contrôler » : telle est la devise du Centre International de Recherche en Infectiologie, le CIRI !

Le CIRI a été créé le 1er janvier 2013 par l’Inserm p b, le CNRS, l’ENS de Lyon et l’Université Claude Bernard Lyon 1. Avec ces tutelles ainsi qu’avec ses partenaires, l’Institut Pasteur, la Fondation Mérieux et les Hospices Civils de Lyon, le CIRI regroupe plus de 20 équipes derrière un objectif : la lutte contre les maladies infectieuses, deuxième cause de mortalité dans le monde. Par une approche pluridisciplinaire alliant la microbiologie (bactériologie et virologie), l’immunologie, la biologie cellulaire, la recherche clinique et l’épidémiologie, sans oublier sa forte interface avec le monde industriel, il se veut un Centre de Recherche ouvert sur l’innovation thérapeutique et un acteur majeur de la médecine de prévention et du traitement des maladies infectieuses.

Causant 15 millions de décès par an, les maladies infectieuses représentent une menace pour la santé humaine, mais aussi pour la biodiversité végétale et animale, avec un fort impact socio-économique. Les infections respiratoires, les maladies diarrhéiques, le SIDA, la tuberculose et la malaria sont, chacun(e), à l’origine d’un million de décès par an. De nombreux agents pathogènes émergents ou ré-émergents ne cessent de modifier le champ des maladies infectieuses, contribuant ainsi à accroître la mortalité. Le manque d’hygiène ainsi que les problèmes croissants en termes de sécurité alimentaire et de troubles nutritionnels diminuent la résistance de l’organisme aux infections. Le développement de la médecine moderne est également associé à une augmentation des infections dites « nosocomiales ». Par ailleurs, un nombre croissant d’infections d’origine bactérienne et virale està l’origine de différentes formes de cancer. Enfin, certains agents hautement pathogènes et contagieux ont été identifiés comme armes potentielles d’actions bio-terroristes.

Aussi, aujourd’hui plus que jamais, la recherche en infectiologie requiert une approche pluridisciplinaire vers un objectif commun : éradiquer ou contrôler les maladies infectieuses. En effet, les récents progrès réalisés dans l’étude d’un certain nombre de maladies d’importance vitale pour la santé humaine ont clairement montré qu’une compréhension efficace des maladies infectieuses nécessite l’étude de la relation entre l’hôte et l’agent pathogène au centre d’un réseau d’interactions complexe, lié à l’environnement, allant de la cellule et de la molécule jusqu’aux individus et aux populations hôtes et tenant compte de leur environnement social, comportemental et nutritionnel. Aussi, le CIRI a pour but de promouvoir une approche intégrée dans l’étude des nombreuses et diverses interactions existantes entre l’hôte et l’agent pathogène. Il vise non seulement à être reconnu, à l’échelle internationale, comme un Centre de haut niveau consacré à la recherche fondamentale en microbiologie et en immunologie ainsi qu’en infectiologie, mais aussi à traduire les découvertes scientifiques réalisées dans des applications cliniques ou industrielles, au moins jusqu’à la phase des preuves de concept précoces.

Le CIRI a été conçu comme une nouvelle étape essentielle du développement de la recherche en infectiologie à Lyon par le biais d’une interaction structurée entre les communautés de recherche académiques et cliniques, sur le campus Charles Mérieux, à Lyon-Gerland. Il va donc jouer un rôle de tout premier plan en structurant les interactions entre la recherche publique et la recherche privée, en favorisant les débouchés socio-économiques grâce à de solides partenariats avec des opérateurs engagés dans l’innovation ou le développement préindustriel, notamment, le LyonBiopôle et l’IRT BioAster. Le CIRI constitue ainsi une interface avec le monde industriel, grâce à une collaboration accrue avec les principaux acteurs du secteur de la santé humaine et animale sur le site de Lyon et à un potentiel optimal de valorisation des résultats.

Le CIRI réunit actuellement près de 300 chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants, ingénieurs et techniciens dans une vingtaine d’équipes possédant des expertises solides dans les principales disciplines fondamentales d’étude des maladies infectieuses (microbiologie, immunologie et biologie cellulaire) ainsi qu’en matière de capacité à traduire des concepts nouveaux, de nature scientifique ou technologique, en programmes de recherche translationnels et appliqués. C’est une Unité mixte de recherche (Inserm U1111 – CNRS UMR5308– ENS de Lyon – UCB Lyon-1) qui réunit les équipes de l’Unité de Virologie Humaine (Inserm U758 – ENS de Lyon, Dir. FL Cosset) et de l’Unité I2V (Inserm U851 – UCB Lyon-1, Dir. J Marvel) et trois équipes du CNRS, de la Fondation Mérieux et de l’Institut Pasteur.

Les programmes de recherche du CIRI concernent des objectifs de grand intérêt en infectiologie :

  • Immunologie intégrée pour la vaccination et les biothérapies.
  • Métabolo-infectiologie et maladies non transmissibles.
  • Infections nosocomiales.
  • Infections émergentes et hautement pathogènes.
  • Conséquences des co-infections par des agents pathogènes humains.

Ces programmes sont réalisés en collaboration avec d’autres institutions et avec des entités socio-économiques telles que les Hospices Civils de Lyon, la Fondation Finovi, le Laboratoire d’Excellence Ecofect,le laboratoire P4, le LyonBiopôle, l’IRT BioAsteret des partenaires industriels. Par ailleurs, une quinzaine de nouvelles équipes, ayant une expertise dans les différentes disciplines liées à l’infectiologie (épidémiologie, pathologie, etc.) ou dans d’autres disciplines connexes (par exemple, modélisation, biologie cellulaire, , …), seront recrutées au fur et à mesure, par le biais d’appels à candidature lancés à l’échelle nationale et internationale, afin de compléter l’expertise du CIRI, d’élargir son impact dans le domaine de la recherche en infectiologie et de consolider ses objectifs scientifiques. Ceci sera globalement facilité dans les années à venir grâce à la mise en place, sur le Campus de Gerland, d’un bâtiment dédié au CIRI.

François-Loïc Cosset, Directeur du CIRI
24 Juillet 2013

NOS TUTELLES ET PARTENAIRES