Herpesvirus oncogènes

Afficher tout

Thèmes de recherche

Plus de 20% de tous les cancers humains sont liés à des agents infectieux. HTLV-1 a été découvert et identifié comme étant le premier Oncorétrovirus humain il y a plus de trente ans. Il infecte 5 à 20 millions de personnes dans le monde. HTLV-2 a été découvert en 1983 et HTLV-3 en 2005. L’apparition des virus HTLV dans l’espèce humaine est liée à de multiples épisodes de transmission des virus STLV (homologues simiens des HTLV). HTLV-1 est l’agent étiologique de deux maladies: la leucémie / lymphome T de l’adulte, et la paraparésie spastique tropicale / myélopathie associée à HTLV-1. Malgré de fortes similitudes dans l’organisation de son génome et dans la séquence des ses protéines avec HTLV-1, HTLV-2 n’est associé qu’à une lymphocytose, mais n’est pas considéré comme un virus oncogène. Enfin, aucune pathologie n’a été associée à ce jour à l’infection par HTLV-3. Chez les personnes infectées par HTLV-1, la longue période de latence clinique qui précède l’apparition des symptômes suggère que la pathogenèse virale est un processus en plusieurs étapes, ce que notre laboratoire vise à comprendre.

Principales découvertes

  • Optineurine / NRP est une protéine cellulaire impliquée dans l’activation de la voie NF-kB médiée par Tax.
  • Rôle des modifications post-traductionnelles de Tax dans l’activation de la voie NF-kB.
  • Découverte et caractérisation de la protéine APH-2 codée par le brin antisens du génome d’HTLV-2
  • Développement de la première thérapie anti-rétrovirale chez des individus infectés par STLV-1 et asymptomatiques.
  • Co-découverte de HTLV-3 et caractérisation de la protéine Tax.

Sponsors

INSERM, ENS de Lyon, ARC, Institut National du Cancer, Association pour la Rechercha contre le Cancer, la Ligue contre Cancer