Lymphocytes B effecteurs et à mémoire

Afficher tout

Thèmes de recherche

Notre projet comprend trois axes thématiques.

Axe I. Réponse immunitaire humorale et vaccination antibactérienne. Thierry Defrance/Morgan Taillardet

Axe II. Infections microbiennes et lymphomagénèse. Laurent Genestier

Axe III. Réponse immunitaire humorale et rejet chronique d’organes. Olivier Thaunat

L’Axe I se concentre sur la physiologie de la réponse immunitaire humorale et l’exploitation de ces connaissances à des fins vaccinales. Il bénéficie d’un ancrage solide avec :

a) l’industrie du vaccin (Sanofi Pasteur en particulier), au travers de 2 projets financés respectivement par l’ANR et par l’IRT Bioaster

b) la clinique au travers de la collaboration avec François Vandenesch directeur du Centre National de Référence sur les Staphylocoques.

L’axe II est basé sur des résultats expérimentaux récents ayant abouti à l’identification d’une nouvelle entité lymphomateuse et à la création de modèles murins de lymphomagénèse liés aux infections microbiennes. Il aborde les mécanismes de la transformation lymphocytaire sous la pression de l’infection bactérienne. Cet axe s’appuie sur un solide réseau de cliniciens hématologistes ayant pour épicentre le service d’hématologie du Pr Gilles Salles à l’Hp Lyon-Sud, sur l’Institut Carnot CALYM (Consortium pour l’Accélération de l’innovation et de son transfert dans le domaine du LYMphome) et sur le futur DHU DIPHOL (Department for Innovation and Progress in Onco-Hematology in Lyon) également dirigé par G. Salles.

L’axe III a pour objectif d’explorer les mécanismes de la réponse allo-anticorps dans un contexte physiologique contraint par l’administration d’agents immunosuppresseurs. Cet axe bénéficie du support clinique du service de transplantation, néphrologie et immunologie de l’Hp E. Herriot dirigé par le Pr E. Morelon et du support de la fondation CENTAURE et de l’IHU OPERA.

 

PRINCIPALES DECOUVERTES

  • La démonstration de l’existence d’une « mémoire plasmocytaire » induite par les antigènes thymo-indépendants nécessaire et suffisante pour assurer une immunité humorale après immunisation avec un vaccin polysaccharidique
  • La démonstration de la capacité des ligands de TLR à induire une hématopoïèse d’urgence en biaisant le programme de différenciation des cellules souches hématopoïétiques humaines
  • La démonstration de l’UPR en tant que cible thérapeutique potentielle dans le Myélome Multiple.
  • La découverte d’une nouvelle entité lymphomateuse induite par des stimulations bactériennes répétées, issue des lymphocytes NKT
  • La découverte du maintien d’un récepteur antigènique membranaire fonctionnel sur une sous-population plasmocytaire.

 

NOS TUTELLES ET PARTENAIRES