Transfert de gène horizontal chez les bactéries pathogènes

Afficher tout

Transferts horizontaux de gènes et bactéries pathogènes

bacterieLes transferts horizontaux de gènes (THG) jouent un rôle majeur dans l’évolution des bactéries. L’émergence de pathogènes ainsi que leur adaptation et résistance à des interventions thérapeutiques et prophylactiques sont souvent liés à des événements de THG. La transformation naturelle est le seul mécanisme de HGT qui est intrisèque aux bactéries et entièrement contrôlée par celles-ci. Elle survient lorsque les bactéries entrent dans un état physiologique génétiquement programmé appelé compétence. La compétence est déclenchée par des conditions ou des signaux qui sont multiples et souvent spécifiques à l’espèce. Dans l’état de la compétence, l’expression d’un système d’import d’ADN confère à la bactérie la capacité de capter de l’ADN libre et l’intégrer dans son génome, ce qui conduit à une transformation génétique et phénotypique. La transformation naturelle est probablement commune chez les bactéries pathogènes, mais souvent non détectée en raison de notre compréhension limitée de la signalisation et de la génétique de compétence. En effet, seul un nombre limité d’espèces sont naturellement transformable dans des conditions de laboratoire et la compétence de la plupart des espèces bactériennes est certainement sous-estimée.
Nous étudions la transformation naturelle des bactéries pathogènes avec un intérêt majeur pour  Legionella pneumophila, un agent pathogène qui cible le macrophage alvéolaire dans son hôte humain. Nous avons constaté que la compétence en L. pneumophila est induite par des antibiotiques endommageants l’ADN et par les rayonnements UV, mais les mécanismes sous-jacents sont inconnus. Nous étudions également la compétence dans un autre agent pathogène connu pour sa propension à acquérir des gènes de résistance aux antibiotiques, Acinetobacter baumannii. Dans les deux organismes nos objectifs sont d’étudier la régulation de compétence et de sa fonction dans le contexte de l’infection qui peut représenter un terrain favorable aux transferts horizontaux des gènes de résistance aux antibiotiques.
Nous utilisons une combinaison de génétique, de transcriptomique, de biologie moléculaire et de microscopie appliquées à des isolats d’origines clinique, vétérinaire ou environnementale.

 

NOS TUTELLES ET PARTENAIRES